Quand un impôt s’efface…

La taxe d’habitation va être bientôt supprimée. C’est l’aspect le plus visible d’une réforme profonde de la fiscalité locale directe. Quelles en seront les traductions en Côte-d’Or ? En 2023, pour les foyers côte-d’oriens soumis à la taxe d’habitation (TH), sa suppression représentera un gain moyen de 651 euros (607 euros pour la Bourgogne- Franche-Comté). C’est l’aspect le plus tangible de la réforme de la fiscalité locale à l’œuvre. Si l’on cite l’année 2023, c’est parce que la TH aura alors totalement disparu, au terme d’un processus progressif.Cette évolution, appréciable aux yeux de tout contribuable, aura néanmoins des impacts : la TH représente 20 % des recettes de fonctionnement de ce que l’on nomme le « bloc communal ». Les pouvoirs publics se veulent rassurants sur le fait que la perte de cette ressource fiscale sera compensée « à l’euro près ». «