Pacte Ardennes : déjà 83 M€ investis en 7 mois

La dernière réunion du Codir a été marquée par la présence de Sophie Duval-Huwart, directrice du développement des capacités des territoires au Commissariat général à l’égalité des territoires, entre Jean-Luc Warsmann, député des Ardennes et le préfet Pascal Jolly. (Droits réservés)

A la fin septembre 2019, le dispositif destiné à donner une nouvelle attractivité aux Ardennes a permis de débloquer près de 83 millions d’euros dans 75 opérations, dont 31,3 millions d’euros par l’État.

Réuni pour la cinquième fois, le 27 septembre, le comité directeur du Pacte Ardennes a validé quatre nouvelles fiches actions. Outre la création de la légumerie collective du Collège Le Lac à Sedan, trois autres dossiers qui ont été concrétisés :

– l’ouverture à la rentrée 2020 dans l’enceinte du Campus Sup Ardennes sur l’antenne de l’ESPE d’un groupe en Licence Sciences de l’Education. Accessible via Parcoursup, cette nouvelle filière amènera l’étudiant vers une spécialisation progressive dans cette matière jusqu’à la L3. À l’issue de cette licence, il pourra ensuite cadidater au master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation).

– l’implantation à Carignan d’une Micro-Folie, autrement dit une galerie numérique donnant accès à un catalogue de plus de 500 chefs d’œuvre numérisés en haute définition et issus d’établissements culturels nationaux. Elle permettra par ailleurs d’initier les visiteurs aux technologies de l’information et de la communication.

– la déclinaison territoriale du plan de stratégie national de lutte contre la pauvreté présenté par Emmanuel Macron en septembre 2018. La convention relative à ce plan a été signée le 26 juillet dernier par le Préfet et le Conseil départemental.

Trois nouvelles fiches projets ont été intégrées dans le Pacte Ardennes pour être probablement converties par la suite. La première prévoit de développer l’envie d’entreprendre dans les zones isolées en difficulté économique en y faisant émerger des pro- jets d’entrepreneuriat et de créations d’entreprises dans le cadre du programme « Y croire ». Cette opération fait suite à la présentation de ce dispositif par Pierre Gattaz, ancien président du MEDEF, lors d’un déplacement effectué dans les Ardennes le 3 septembre dernier.

La seconde a trait à la création de maisons « France Services » ayant pour ambition de renforcer l’accessibilité, la simplicité et la qualité des services publics, en particulier dans les zones rurales et isolées.

La troisième, enfin, est destinée à accueillir sur le campus universitaire de Charleville-Mézières une école d’intelligence artificielle Microsoft-Simplon visant à former des développeurs spécialisés dans la gestion et l’exploitation des données et de l’intelligence artificielle. L’ouverture d’une telle école pourrait bénéficier de synergies produites par les présences proches de l’incubateur Rimbaud’Tech et d’une formation de codeurs assurée depuis deux ans par Simplon au sein du pole formation de la CCI des Ardennes.

À la fin septembre 2019, soit sept mois après le lancement de dispositif destiné à donner une nouvelle attractivité aux Ardennes, près de 83 millions d’euros ont déjà été injectés dans 75 opérations dont 31,3 millions d’euros par l’état. Les autres financeurs sont le Grand Est (14,4 millions d’euros), d’autres partenaires dont le secteur privé (14,4 M€), les Etablissements Publics de coopération Intercom- munale (9,46 M€), l’Union Euro- péenne (6,26 M€) et le conseil départemental (6,01 M€).

Commentaires