Heures supplémentaires 2019 : questions en suspens

(Droits réservés)

Depuis le 1er janvier 2019, toutes les heures supplémentaires et complémentaires, ainsi que les jours de travail supplémentaires pour les salariés en forfait jour, bénéficient d'un allègement des charges salariales et d'une exonération fiscale dans la limite de 5000 €. Si la mise en pratique de la mesure a été très chaotique au regard de la précipitation dans laquelle elle a été votée, de nombreuses questions demeurent en suspens et l’une des plus problématiques reste le sort de la CSG-CRDS applicable. LA LOI EST TRÈS CLAIRE La loi est très claire à ce sujet : les heures supplémentaires et complémentaires effectuées depuis le 1er janvier 2019 bénéficient d’une exonération de cotisations vieillesse dans la limite de 11,31 %. Cependant, elles restent soumises à la CSG-CRDS (après abattement). La CSG (Contribution sociale généralisée) a un taux de 9,2 %, dont seul 6,8 % est déductible et 2,4 % non déductible du revenu fiscal du