Xydrogen mise sur les technologies “hydrogen & cleantech”

Depuis Étupes, dans le Doubs, la start-up Xydrogen explore le meilleur des technologies
“Hydrogen & cleantech”, ce qui lui a dernièrement valu le prix Créer demain.

Mercredi 7 avril, Arnaud Marthey, président de l’Agence économique régionale de Bourgogne Franche-Comté (AER BFC) a remis le trophée Créer demain à Xavier Sauge (au centre de la photo), fondateur de Xydrogen, en présence du directeur d’Initiative Doubs Territoire de Belfort Philippe Vogne, Didier Klein, vice-président de Pays de Montbéliard agglomération, Philippe Chevallier, directeur d’Aire urbaine investissement, et Cyprien Prost, chargé de mission de l’AER BFC (de gauche à droite sur la photo). C’est l’in- novation qu’a voulu récompenser l’agence régionale de développement économique, avec ses partenaires : le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Deca BFC, Pays de Montbéliard agglomération, Initiative Doubs Territoire de Belfort, Aire urbaine investissement et le Crédit Agricole.

En effet, face aux enjeux actuels du stockage d’énergie et de la décarbonation des procédés de production, la start-up aujourd’hui basée à Étupes, dans le Doubs, propose à ses clients (intégrateurs-ensembliers, sites industriels et collectivités, gestionnaires de bâtiments et de flottes de véhicules bas-carbone, datacenters…) deux activités complémentaires : de l’engineering et du sourcing-costing, qu’elle commercialise sous les marques Xydrodesk et Xydromark.

DES ÉTUDES ET UNE MARKETPLACE

Les études Xydrodesk intègrent l’ensemble des technologies disponibles, les associent en systèmes hybrides et optimisent les dépenses Capex-Opex tout en mettant en lumière le bilan carbone et la recyclabilité des solutions proposées. Quant à Xydromark, c’est la toute nouvelle marketplace internationale dédiée à l’hydrogène et aux technologies de production, de stockage et de distribution des énergies renouvelables. Cette dernière contribue aussi bien à la promotion numérique des fournisseurs de matériels qu’à l’optimisation et à la digitalisation du processus de sourcing-costing pour les acheteurs d’équipements énergétiques, en incluant un innovant système de qualification fournisseurs.

À l’ère du tout numérique, la start-up s’est fixée comme objectif de révolutionner ces processus dans le cas des nouveaux systèmes énergétiques. Pour cela, Xydrogen a mis en œuvre des technologies dites “hydrogen & clean- tech”, intégrant de l’intelligence artificielle et notamment des techniques d’apprentissage comme le machine-learning et le deep-learning, mais aussi des solutions de “cloud-big data” et des processus de“digital twin” (ou jumeau numérique). Grâce à l’ensemble de ces démarches, Xydrogen améliore ainsi ses deux solutions, Xydrodesk et Xydromark, pour en faire de véritables systèmes intelligents et communicants. L’IA vient notamment transformer le processus d’engineering complexe et chronophage en un véritable “Google maps” des études énergétiques, rapide, prédictif et adaptatif. Elle entraîne aussi son lot de nouvelles fonctionnalités innovantes sur la plateforme Xydromark, tant pour les fournisseurs (mise à jour en temps réel des sociétés et technologies disponibles) que pour les acheteurs (services de consultations, d’appels d’offres, d’enchères inversées et d’achats groupés).

xydrogen.fr

Commentaires