Wiseed s’engage dans la transition énergétique

Nicolas Sérès, président de Wiseed.

La plateforme toulousaine de financement participatif vient de créer une nouvelle filiale, Wiseed Transitions.

Après l’immobilier, c’est vers la transition énergétique qu’a décidé de s’orienter Wiseed pour diversifier ses produits de placement. La plateforme de financement participatif vient en effet de créer une seconde filiale, Wiseed Transitions, dédiée au financement des projets liés à l’efficacité énergétique, l’éolien et les énergies marines renouvelables, la mobilité décarbonée et la biomasse. C’est à Jean-Marc Clerc qu’a été confiée la direction générale de cette nouvelle entité. Ex-dirigeant de sociétés dans le secteur des énergies renouvelables (EnR), Jean-Marc Clerc a rejoint Wiseed en 2016 en vue de structurer le financement des EnR et d’amorcer le développement du pôle. Avec succès puisque le groupe toulousain peut, quatre ans plus tard, se targuer d’avoir collecté près de 25 M€ et financé 76 projets dans ce champ d’activité, soit 330 emplois créés et l’équivalent de quelque 120 MW installés. Wiseed Transitions pourra donc s’appuyer sur son expertise et celle des business developers qui l’entourent tous issus des métiers de la transition énergétique. L’ambition de Nicolas Sérès, président de Wiseed, est, d’ici trois ans, de quadrupler le montant des fonds collectés, soit 100 M€. La nouvelle entité proposera en effet aux 155 000 Wiseeders qui composent sa communauté d’investir aussi bien en obligations qu’en actions (pour les projets déjà financés, le ratio actuel est de 40 % d’obligations et 60 % d’actions) et au-delà, de participer plus activement au développement de ces projets via, explique le groupe toulousain, « la proposition d’apport de compétences ou des mises en relation ». Autre spécificité de la plateforme de crowdfunding toulousaine : les investisseurs pourront également devenir des « ambassadeurs » de ces projets, voire « des clients ou des fournisseurs des entreprises financées. » Avec sa nouvelle filiale, Wiseed vise des besoins de financements de l’ordre de 300 K€ à 8 M€.

LEADER SUR SON MARCHÉ

Wiseed Transitions est donc la seconde filiale créée après l’avènement de Wiseed Immobilier en 2014 laquelle revendique aujourd’hui la place de leader sur le marché du crowdfunding immobilier. Treize ans après sa fondation, Wiseed compte 155 000 investisseurs dont près de 20 000 actifs, auprès desquels la plateforme a réussi à collecter plus de 264 M€ pour financer 610 projets. L’encours moyen par investisseur s’établit à 8500 € tandis que le montant moyen par investissement s’élève à 1 184 €. Wiseed indique avoir remboursé à ce jour 253 projets à hauteur de 125 M€.

Plus tôt dans l’année, le groupe a annoncé l’adoption du statut d’entreprise à mission. Elle s’est ainsi donnée pour raison d’être de « faciliter l’accès à l’investissement visant à la fois la création de valeur sociétale et la rentabilité financière ». En substance, le groupe s’engage à respecter certains principes tels que « la recherche de l’excellence dans les processus de sélection des actifs à financer et leur gestion, l’exemplarité et la transparence de l’information sur les participations et les risques sous-jacents et enfin la prise en compte des impacts à long terme dans ses politiques d’investissement ». À travers l’adoption de ce nouveau statut, Wiseed vise plusieurs objectifs : « promouvoir les solutions de financement alternatif des entreprises non cotées; favoriser la rencontre entre l’économie réelle et les citoyens; sensibiliser aux enjeux sociétaux et environnementaux; et améliorer la connaissance financière du grand public. »

PLATEFORME RÉGIONALE

Alors que la Région Occitanie, avec l’appui de la CCI de région, projette de créer une « plateforme de financement participatif et citoyen au service de l’emploi » dont l’ambition est de lever 20 M€ sur cinq ans en vue de financer 200 projets par an, à l’occasion de la présentation de Wiseed Transitions le 11 mars dernier, Nicolas Sérès a également reconnu être associé au projet. « Nous sommes en train de travailler de manière accélérée avec l’ensemble des dispositifs régionaux dans le cadre de la mise en place de cette plateforme qui arrivera début avril, a ainsi précisé le président de Wiseed qui se déclare « à 100 % mobilisé sur le sujet. Nous sommes en lice et bien positionnés. » Alors que le Conseil régional doit se prononcer sur le lancement de ce projet lors d’une assemblée prévue fin mars, des annonces devraient intervenir dans quelques semaines, a-t-il promis. « Cela touche ce que nous évoquons ici, parce que ça nous permet de créer un écho auprès de l’ensemble des acteurs du financement de la transition énergétique et de la finance verte dans le territoire de l’Occitanie, avec ses deux métropoles, Montpellier et Toulouse, très identifiées comme favorables au développement de ces secteurs », a-t-il ajouté. Si le projet aboutit, selon Nicolas Sérès, ce dispositif, pour l’heure unique à l’échelon national, pourrait très vite séduire d’autres régions. « C’est potentiellement un fort levier de croissance », a-t-il reconnu.

Commentaires