Virage bien négocié pour AMME

En reprenant l’entreprise de Brazey-en-Plaine il y a deux ans, Franck Arras a consolidé son développement et créé deux bureaux d’études en mécanique et électrique.

Spécialiste de l‘assemblage et de l’usinage, notamment pour les équipementiers automobiles, l’entreprise AMME sort grandie d’une transmission longue. Franck Arras, le repreneur, dévoile les clefs d’une reprise réussie. S’il devait le refaire, sans doute ne changerait-il rien. C'est dire si Franck Arras est content d’être aujourd’hui là où il se trouve. À la tête de l’entreprise AMME – Assemblage, Montage, Mécanique Électrique - à Brazey-en-Plaine, le dirigeant peut aujourd’hui s’enorgueillir de sortir grandi d’une situation dans laquelle d’autres auraient pu échouer. Après deux ans de transmission longue et un travail au coude à coude avec l’ancien patron, l’entreprise se porte bien. Et même très bien si l’on regarde de plus près l’exercice comptable. Elle a tout bonnement doublé son chiffre d’affaires entre 2017 et 2018, créé un bureau d’études