Europe: Vingt ans d’euro

Le 1er janvier 1999, onze pays européens adoptaient une monnaie unique commune. Bilan. L'euro était l'aboutissement à la fois des guerres atroces qui avaient ensanglanté le continent au début du XXe siècle et des difficultés économiques après le « choc pétrolier » et la fin des Trente Glorieuses. La croissance moyenne annuelle des Douze avait été réduite de 5,3 % entre 1960 et 1973 à 2,2% de 1973 à 1985. Ce ralentissement s'expliquait par un épuisement des échanges commerciaux, bloqués par des barrières non tarifaires, et par des tensions monétaires provoquant des dévaluations en chaîne. La réponse des Européens a été rationnelle, ils ont décidé d'adopter un marché unique, puis l'euro. Le grand marché et l'euro ne sont pas des décisions « technocratiques », mais des choix logiques approuvés par l'intelligence des peuples. Ces choix rationnels ont été couronnés de succès. Le marché unique offre des avantages admis par tous, y compris