Viastart : Quand la géolocalisation de flottes se veut plus flexible et plus accessible

Stéphane Puis, directeur général de l’entreprise Viasat Connect.

L’entreprise montalbanaise dévoile une nouvelle offre d’abonnement facturée à l’utilisation.

C’est une offre avec laquelle l’entreprise Viasat Connect espère bien disrupter le marché de la géolocalisation de flottes de véhicules. L’entreprise montalbanaise vient de dévoiler son nouveau service Viastart, une solution de télématique qui se veut à la fois abordable et flexible pour les entreprises. « Nous nous sommes rendus compte que la relation contractuelle des abonnements classiques est d’une rigidité terrible », explique Stéphane Puis, le directeur général de l’entreprise. Traditionnellement, dans le secteur, les abonnements sont souvent proposés à l’année avec des tarifs fixes, quelle que soit l’utilisation réelle de l’entreprise. « Cela fait qu’elles ne s’adaptent pas aux fluctuations de flottes, commente le DG, surtout lorsqu’elles diminuent ». Avec Viastart, les équipes de la société souhaitent aller à contre-courant de ce modèle. L’entreprise va en effet proposer des boîtiers activables et désactivables à souhait en ligne et dont l’utilisation sera facturée au prorata du temps d’activation. « On va proposer le boîtier à 50 €, sans faire de marge dessus, et ensuite le service sera facturé 0,30 € HT par jour d’utilisation avec un plafond maximum à 8,50 € HT par mois et par boîtier », détaille Stéphane Puis. Un prix, qu’il juge lui-même « agressif » mais il assure que « ce ne sera pas un prix de lancement, il restera tout le temps le même. On envisage aussi de faire des promotions ». Pour ce prix, l’entreprise sera en mesure de géolocaliser en temps réel ses véhicules mais également de faire de la gestion d’intervention avec des envois de mission, d’organisation de parcours et des échanges de documents à partir d’un smartphone. Pour les données, notamment celles de position, l’entreprise assure avoir scrupuleusement suivi les préconisations de la Cnil sur le traitement de ces dernières. Cette offre, « unique en France et en Europe », selon les mots du DG, devrait permettre à l’entreprise de renforcer sa position dans le marché des solutions de géolocalisation. « Nous sommes le challenger en France de ce secteur, le trublion. Quand nous ne sommes pas le plus gros, il faut être le plus intelligent ».

DÉMOCRATISER LA GÉOLOCALISATION DE FLOTTES

Viasat Connect espère bien toucher un maximum de TPE et de PME grâce à ce système de facturation au « coût réel » du service, qui se veut plus abordable. Un marché plutôt vaste puis- qu’en France, ces solutions de géolocalisation sont très peu développées. Parmi ces entreprises qui disposent d’une flotte de véhicules « le taux de monte de produits de télématique n’atteint que 15 % en France, détaille Stéphane Puis. Dans des pays comme l’Angleterre, on a des chiffres proches des 80 %. Ce que nous voulons avec Viastart, c’est aller chercher les 85 % qui ne sont pas encore équipés ». Mais cette offre sera également proposée aux plus grosses structures comme un produit « de test », avant peut-être de proposer des offres plus classiques.

À terme, l’entreprise de 30 salariés, basée à Montauban, espère que cette offre Viastart représentera un tiers de ses ventes soit environ 300 nouveaux clients et un chiffre d’affaires d’environ 1,7M€, en plus des 5M€ que la société génère déjà.

Commentaires