Vers une nécessaire évolution des plateformes de services

(Pixabay)

Par Théodore Monzies, co-fondateur de Eurecab, plateforme de réservations de VTC Unanimement reconnues par les clients pour leur efficacité, souvent décriées par les livreurs ou les chauffeurs pour leur manque d’humanité, les plateformes numériques de services ne laissent pas indifférentes. Qu’il s’agisse des livreurs Deliveroo ou des chauffeurs Uber, des dizaines de milliers de personnes travaillent désormais pour ces entités en France. Dans le monde, ils sont des millions.Il y a quelques jours, un séisme a ébranlé ce petit monde. L’État de Californie a adopté une loi obligeant les entreprises Uber et Lyft à traiter leurs chauffeurs non plus comme des indépendants, mais comme des employés. Il y a quelque chose de troublant dans cette décision. Non pas que l’on se soucie de la condition des chauffeurs, mais plutôt que l’on puisse se contenter de penser qu’il y aurait seulement deux voies possibles : d’un côté le