« Valoriser les Prud’hommes »

Prudhommes

Le président sortant du Conseil des Prud’hommes de Reims, Jean-Luc Germain, (à droite) a cédé sa place à Michel Conforti (au centre).

Le Conseil de Prud’hommes de Reims a enrôlé moins d’affaires en 2019 et a diminué ses affaires en stock. À l'heure de céder sa place au nouveau président du Conseil des Prud’hommes, Michel Conforti, le président sortant Jean-Luc Germain a fait part de ses réflexions sur l’évolution de la juridiction prud’homale. « Force est de constater que les conseillers prud’hommes ne sont pas toujours perçus par les autres intervenants de la justice prud’homale (avocats, magistrats professionnels) comme des juges à part entière », constate-t-il, plaidant pour une réaffirmation de la place du Conseil de Prud’hommes parmi les autres juridictions. « Pour éviter une défiance réciproque entre conseillers prud'hommes et magistrats professionnels un développement d’une entente constructive s’avère nécessaire. Les conseillers prud'hommes exerçant des fonctions juridictionnelles, ils participent au service public de la