Valodea traite annuellement 150 000 tonnes de déchets

Après un tri rigoureux sur différentes lignes, les déchets sont compactés puis expédiés pour être recyclés ou enfouis dans un site dédié.

Créée en 1975 à l’époque où le Conseil général avait ouvert un centre de stockage à Eteignières, le syndicat mixte ouvert Valodea a, depuis son origine, vocation à traiter les déchets ménagers assimilés de l’ensemble du territoire ardennais. La journée « Portes ouvertes » récemment organisée dans les locaux de Valodea à Charleville-Mézières a donné l’occasion au grand public de mieux connaître une structure qui, au fil des années, des lois, des nouvelles réglementations et du code des marchés publics, a acquis une certaine renommée dans les Ardennes. 12,5 MILLIONS D’EUROS DE FACTURATIONS PAR AN Pour assurer son fonctionnement et notamment la rémunération de ses agents, les investissements sur les différents sites et le déploiement du programme de prévention, Valodea est financé par les cotisations versées par six intercommunalités et le syndicat Sicomar (*). Il perçoit aussi les facturations de ses prestataires et les
Commentaires