Vallée de la Marne : du mieux sur toute la ligne

Franck Leroy et Elisabeth Robert-Dehault lors du Corest organisé à Saint-Dizier. (Photo : Laurent Locurcio)

Premier bilan positif en terme de régularité, de tarification et d’amélioration de services avec des dessertes revues à la hausse. Considérablement affaiblie par le manque récurrent d’investissements pendant longtemps et un matériel roulant de plus de quarante ans, la ligne TER Vallée de la Marne a retrouvé sa vitesse de croisière, de la régularité, et même une nouvelle raison d’être qui garantit son avenir. « C’est une ligne structurante pour la région et c’est pourquoi nous l’avons prolongée jusqu’à Strasbourg via Nancy », précise Franck Leroy, vice-président du Grand Est et président du Corest (Comité régional des services de transports) de la ligne Vallée de la Marne. Un Corest qui s’est tenu en Haute-Marne, à Saint-Dizier, où l’amélioration du service est déjà très appréciée. Longue de plus de 500 km, la ligne qui part et arrive à Paris-Est, dessert notamment Reims, Châlons, Saint-Dizier,