Une Zone à Faibles Émissions mise en place d’ici 2022

Jean-François Husson, Président d’ATMO, Arnaud Robinet, maire de Reims, ainsi que Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims, ont présenté le dispositif de la Zone à Faibles Émissions.

La Ville de Reims, en concertation avec le Grand Reims, lance une consultation citoyenne du 15 février au 17 mars, sur l’instauration d’une Zone à Faibles Émissions (ZFE). L’objectif est d’améliorer la qualité de l’air et par extension la qualité de vie des Rémois. Pédagogique. C’est le sens de la démarche initiée par le maire Arnaud Robinet concernant la mise en place, d’ici janvier 2022, d’une Zone à Faibles Émissions (ZFE) comprenant l’hyper-centre de Reims mais aussi la traversée urbaine1. Cette démarche a été réalisée en collaboration avec l’association ATMO Grand Est, agréée par le ministère de la Transition écologique, dont la mission principale est la surveillance réglementaire de la qualité de l’air dans la région Grand Est, grâce à des dispositifs de mesures et des outils de modélisation. « Nous sommes au service des collectivités locales et des acteurs économiques, car nous
Commentaires