Une part d’éternité

(Droits réservés)

À la tête de Kippit, Kareen Maya Levy et Jacques Ravinet développent des produits électroménagers réparables et durables. Comme quoi un problème ménager peut parfois avoir de drôles de conséquences. C’est pourtant ce qui a conduit Kareen Maya Levy et Jacques Ravinet à vendre l’institut de sondage qu’ils avaient cofondé en 2003 pour se lancer l’an dernier dans une nouvelle aventure entrepreneuriale avec la création de la start-up Ineloo devenue Kippit. « Le point de départ, c’est une panne de lave-linge. Lorsque le réparateur nous a dit que cela coûterait moins cher d’acheter du neuf, cela a été comme un électrochoc ! explique Kareen Maya Levy. Nous nous sommes dit que nous ne voulions plus de ce système-là. » Le duo se pose, réfléchit. « Ce problème d’électroménager va bien au-delà. Ce que nous voulions, c’est produire durable, réparable et responsable. Ça va ensemble. Nous avons alors sondé les