Une Loi de Finances 2021 impactée par la crise sanitaire

Le jeudi 4 février à 18 heures, les notaires et les experts-comptables de Champagne-Ardenne présenteront les nouveautés de la Loi de Finances 2021.

En raison de la situation sanitaire, l’édition 2021 de la traditionnelle présentation de la Loi de Finances organisée conjointement par l’Ordre des experts-comptables et la Chambre interdépartementale des notaires se déroulera par visioconférence cette année. Jeudi 4 février à 18h, toutes les personnes qui souhaiteront assister à cette présentation qui s’adresse tant aux particuliers qu’aux professionnels pourront se connecter gratuitement sur le lien signalé en fin d’article. 

Au programme : l’analyse de la Loi de Finances 2021 par des notaires et des experts-comptables référents, avec des focus plus précis sur les nouveautés et les dispositions les plus impactantes. « Pour les entreprises, la Loi de Finances 2021 recèle quelques nouveautés intéressantes », explique Me David Mennetret, notaire à Reims et référent communication pour la Chambre interdépartementale. « On peut noter la baisse de l’Impôt sur les Sociétés à un taux de 26,5%, la réévaluation des actifs immobiliers en neutralisant la plus-value ou les conséquences fiscales du lease-back en cas de revente des locaux professionnels ». 

Pour les particuliers, la LF 21 prévoit des mesures particulières aux propriétaire-bailleurs qui abandonnent leurs loyers en raison du Covid ou de nouveaux abattements sur les dons familiaux, par exemple. 

« Elle prévoit également la baisse de la deuxième tranche de l’Impôt sur le revenu de 14% à 11%, même si les bases imposables sont revues à la baisse », explique Stéphane Weibel, expert-comptable, qui assurera lui aussi une partie de la présentation en direct pour le compte de l’Ordre. « Par ailleurs, la Loi de Finances contient les modalités de prorogation de la Loi Pinel, dont l’extinction est prévue à l’horizon 2024». 

« La Loi de Finances 2021 est évidemment particulièrement influencée par la situation sanitaire actuelle », souligne Me Mennetret. À titre d’exemple, elle prévoit de proroger le PGE (Prêt garanti par l’Etat) au 30 juin 2021 et limite les taux de remboursement par les PME entre 1,5% et 2,5%, garantie d’Etat comprise. 

Rendez-vous le jeudi 4 juin 2021 dès 18 heures sur le lien : www.arkeis.tv/ldf2021 

Commentaires