Une agence innovante créée pour et par des propriétaires

Didier Gaillard, directeur général et Vincent Borrel, président de la Coopérative de l’immobilier. (Droits réservés)

C’est inédit dans le secteur. La Coopérative de l’Immobilier veut réguler les aléas de revenus des propriétaires bailleurs et répondre aux difficultés d’accès au logement. La première société coopérative en gestion et transaction immobilière de l’Hexagone a pris ses quartiers à Toulouse en mai 2017, orchestrée par des propriétaires bailleurs. Adoptant le modèle de l’économie sociale et solidaire, cette structure a pour vocation d’apporter une meilleure protection aux propriétaires de plus en plus frileux, la faute aux impayés et à une vacance locative qui touche plus de 50 000 logements en Haute-Garonne. L’initiative a germé, grâce à cinq associés, désireux de bousculer les codes du marché. « Cette coopérative est née d’un mécontentement global vis-à-vis de l’offre existante, comme une mauvaise gestion, des facturations annexes excessives et d’un constat alarmant : les impayés et la