Un vent porteur souffle sur les Ardennes

C’est sur la zone Ardennes Émeraude qu’Hermès a choisi d’implanter son nouveau site de fabrication.

L’année 2019, dans les Ardennes aura été dominée par l’annonce de l’implantation d’une nouvelle maroquinerie Hermès (250 emplois à la clé) et la signature du pacte Ardennes 2022, un dispositif à l’origine de nombreux projets. HERMES CONFIRME UNE DEUXIÈME IMPLANTATION La nouvelle avait « fuité » dès le mois de juillet et elle a été confirmée le 14 octobre par le géant français du luxe de son siège parisien. Déjà présent depuis 2007 à Bogny-sur-Meuse (290 salariés dont 85% d’emplois féminins), le groupe Hermès a décidé de créer d’ici 2022 une seconde maroquinerie dans les Ardennes. Celle-ci sera érigée sur la zone Ardennes Emeraude qui n’avait pas connu de grosses implantations depuis plusieurs années. Gérée par la Chambre de commerce et d’industrie des Ardennes sur le territoire des deux communes de Tournes et Cliron, cette zone industrielle permettra à Hermès de disposer d’un