Un témoignage exceptionnel de l’activité marchande

Enterré avec les pièces dans la boîte, un médaillon de mariage en or émaillé (au premier plan) caractéristique de la fin du Moyen-Âge, arborant les monogrammes V et C réunis par une cordelière en argent.

Une équipe de l’Inrap a mis à jour à Dijon un dépôt de 34 monnaies d’or et d’argent, dont certaines très rares, de la deuxième moitié du XVe siècle. La plupart d’entre-elles, émises hors de Bourgogne et de France, témoignent d’échanges intenses avec le monde du négoce européen. La découverte mise à jour par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) et dévoilée le 29 mai à Dijon est de premier ordre. Lors d’un diagnostic lié à la construction d’un nouvel édifice près de l’ancienne abbaye Saint-Bénigne, dans le cœur de ville, une équipe a mis à jour un dépôt de 34 pièces de monnaies d’or et d’argent émises dans la deuxième moitié du XVe siècle, ainsi que la boîte en bronze qui servait à les contenir. Le bourg de Saint Bénigne est alors englobé dans l’enceinte médiévale qui ceint la ville et le dépôt est probablement enfoui dans le sol