Un plan Intelligence Artificielle à 350 M€

Jean Rottner, Président du Conseil régional Grand Est : « Je veux une Région innovante, qui soit dans l'anticipation, dans la proximité et le respect de chacun ». (Photo : Gérard Delenclos)

La promotion des mobilités durables, hors ferroviaire, les modalités du plan Intelligence Artificielle, la bonne réalisation du budget 2018 énoncée par le compte administratif, une décision modificative qui abonde le financement du plan Lycée 4.0, voici dans un ordre du jour copieux, les grands dossiers votés lors de la dernière session du Conseil régional du Grand Est. Beaucoup plus intéressants pour le développement des territoires de la région que les soupçons d’emplois fictifs ou les remises gracieuses de dettes, certains dossiers abordés lors de la dernière plénière du Conseil régional méritent une attention soutenue. Et puisque les récentes élections européennes disent un vrai désir d’écologie de la part des Français, commençons par le dossier « Dispositif d’intervention en faveur des mobilités durables ». ÉLECTRIQUE, HYDROGÈNE ET GNV De l’étude d’opportunité à l’installation en passant par