Un nouveau parc national qui active déjà l’économie

(Droits réservés GIP)

Après dix années de préparation, le 11e parc national français voit le jour officiellement. Dans quelques jours, la parution au Journal officiel d’un décret marquera l’aboutissement d’une dizaine d’années de démarches et de concertation, après l’annonce, en 2009, du projet de parc national. Un long chemin, parfois semé d’embûches, qui aura été indispensable pour que le Parc national de forêts de Champagne et Bourgogne - 240 000 hectares répartis entre le nord de la Côte d’Or et le sud de la Haute-Marne - puisse également devenir un terrain favorable au développement économique d’un territoire qui en a bien besoin. Les acteurs économiques locaux, et notamment les deux CCI de Côte- d’Or et de Meuse Haute-Marne ont travaillé aux côtés du GIP, le groupement d’intérêt public réunissant l’État, les collectivités locales et la société civile autour du projet. Jean-Claude Volot, grand