Un conseil départemental à l’offensive

Lors de la présentation des vœux à la presse, Georges Méric a réaffirmé les engagements de la collectivité. Contexte social oblige, c’est une tournure très politique qu’ont prise les vœux à la presse du président du Conseil départemental de Haute- Garonne Georges Méric le 22 janvier. Pointant « le libéralisme débridé », « les injustices sociales », « la montée des populismes » ou encore « le communautarisme identitaire », l’élu a profité de l’occasion pour réaffirmer ses positions. « L’avenir souhaitable n’est pas dans cette fuite en avant dans cette société néolibérale mondialisée, a-t-il ainsi affirmé. Il demeure pour nous dans la rencontre, le partage, le lien, l’empathie, la solidarité, la responsabilité, avec priorité à l’humain dans le défi social et sociétal et priorité au vivant dans le tissu environnemental. Il est temps de mettre l’humain au centre du projet et de faire