Un club d’entreprises pour favoriser l’inclusion par l’emploi

Le préfet de l’Aube, Thierry Mosimann et Jean-Marie Marx, haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi. (Photo : Laurent Locurcio)

Un dispositif à visée sociale est destiné également à faire face aux difficultés de recrutement des employeurs. Après la Haute-Marne, l’Aube est le second département du territoire champardennais à se doter d’un club des entreprises inclusives. Le dispositif a été lancé voici un an par Emmanuel Macron avec l’objectif de réunir à terme 10 000 entreprises de toute la France s’engageant pour l’emploi et l’insertion. Jean-Marie Marx, haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi est venu à Troyes pour l’occasion afin de rappeler l’objectif du dispositif. « Le rôle des pouvoirs publics est de préparer un terrain favorable à l’insertion d’autant que dans l’Aube beaucoup de chefs d’entreprise sont confrontés à des difficultés de recrutement et ont besoin d’élargir leurs modalités de recrutement », explique-t-il. En d’autres termes,