Cyril RouyUn « Authentique Fermier »

Cyril Rouy donne la priorité aux produits locaux et aux circuits courts.

Ancien commercial retourné à 30 ans sur les bancs d’un lycée pour obtenir sa capacité agricole, Cyril Rouy est devenu, en l’espace de 6 ans, un inlassable entrepreneur dans les métiers de bouche.

À la tête de la société « Les Ruchers de Thiérache », l’apiculteur transhumant Cyril Rouy aurait pu se contenter de produire à Champlin du miel et ses coproduits (bonbons, pains d’épice, emballage alimentaire éco-responsable à base de cires d’abeilles). Mais son tempérament, sa volonté d’entreprendre, de créer du lien et de faire vivre les producteurs ardennais en proposant des produits de qualité en ont voulu autrement.

Avec sa compagne, Emmy Durbecq, ingénieure agronome spécialisée en environnement et céréalière sur la même commune, il a, après être devenu le berger des abeilles, commencé à produire des lapins de chair nourris en partie avec des céréales et du foin des pâtures.

Mais aussi conçu l’Orméli, une bière artisanale issue du maltage de l’orge de l’exploitation et fermentée avec le miel issu de sa propre production qui pourrait à moyen terme être brassée à la ferme des Broises basses de Rumigny, récemment acquise par la communauté de communes de la Thiérache ardennaise.

LA VITRINE DE L’ARTISANAT ARDENNAIS

Associé à sept autres partenaires au sein d’une société financée à 100% par des fonds privés, Cyril est aussi à l’origine du commerce « L’Authentique Fermier » dont il est le gérant depuis le 1er août 2018. Ce magasin de produits du terroir implanté sur la zone commerciale des Ayvelles à Villers-Semeuse en lieu et place de Chaussea a très vite connu un gros succès chez les consommateurs.

« Dès les premiers jours, on a démarré sur les chapeaux de roue et nous avons été pris de court par les affluences enregistrées. Avec notamment un premier mois record à 11 000 visiteurs ! C’était au delà de toutes nos espérances. Et, au fil de l’expérience, nous avons étoffé notre offre afin de répondre aux besoins de notre clientèle. Maintenant, au plus fort des journées, il nous arrive de faire des pics à 900 voire 1000 clients par jour à nos étals », résume Cyril Rouy, pas peu fier d’avoir été un fer de lance de cette initiative. Ce concept unique dans les Ardennes dont la mise en pratique a nécessité trois ans de préparation (études de marchés et de faisabilité, recherche d’un site, aspect novateur du projet) semble fait l’unanimité auprès des Ardennais.

Désormais, l’enseigne tourne avec plus de 15 salariés sur une surface de vente de 340 mètres carrés. Elle est approvisionnée par une cinquantaine de producteurs locaux et limitrophes qui commercialisent leurs produits en vendant en circuit court et sans intermédiaire tout en s’étant préalablement engagés à respecter des chartes de qualité.

Grâce à ce surcroît d’activité, ils ont créé une quarantaine d’emplois supplémentaires dans leurs exploitations. Bref, une dynamique s’est installée autour de ce magasin.

« À différents endroits des Ardennes comme Marby, Marlemont, Signy-le-Petit, Estrebay, Rethel, Sedan Charleville et la Pointe, des exploitations se sont ainsi agrandies », se réjouit Cyril Rouy.

2000 RÉFÉRENCES SUR 340 M2 DE SURFACE

Sur place, du mardi au samedi de 9 à 19 heures, on trouve plus de 2000 références. Un vaste choix : bœuf, veau, agneau, volailles, porc, charcuterie, fruits et légumes, boulangerie, yaourts, faisselles, crème, fromage, beurre, lait, farine, huile, vinaigre, conserve, miel, œufs, pâte, champagne, apéritif, cidre, jus de fruits, confiture, moutarde, glaces, crudités, plats préparés. Et même une aire de jeux pour les enfants, ce qui permet aux parents de déambuler sans gêne.

Une affaire qui marche, car les clients sont de plus en plus fidèles et nombreux. Et les agriculteurs concernés mieux dans leur peau et dans leurs bottes.

« Nous avons répondu à notre objectif qui était de proposer des produits ultra frais, de bonne qualité et sains, à des prix abordables tout en faisant travailler l’économie locale et dynamiser nos Ardennes », résume Cyril Rouy, 36 ans, en évoquant un outil qui est devenu une vitrine de l’artisanat local.

Le filon cartonne et de nouvelles victuailles arrivent régulièrement dans les allées.

Mais pas question pour autant de relâcher les efforts et de se reposer sur ses lauriers. À tel point que l’Authentique Fermier programme des animations et la réalisation de vidéos sur le travail réalisé dans les exploitations.

En fin d’année 2019, malgré un quotidien intense et stressant, Cyril Rouy et sa compagne ont trouvé une nouvelle perspective de développement en reprenant à Auvillers-les-Forges la boulangerie « Au secret du fournil » qui avait fait l’objet d’une liquidation judiciaire.

En face de la halle du village, le couple a donc comblé un vide en proposant à l’intérieur de « la boulangerie paysanne » des produits locaux avec une farine issue de leur exploitation céréalière. « Ici, nous avons l’ambition de revenir à un savoir-faire et aux saveurs d’antan ». Mais Cyril et Emmy ne comptent pas pour autant s’en arrêter là et lever le pied. La preuve, ils envisagent d’ici quelques mois de retrouver de la motivation pour se plonger dans une énième aventure.

UN DANCING TRANSFORMÉ EN LABORATOIRE

Il s’agit là d’un nouveau projet collectif : à savoir, l’ouverture d’un laboratoire de transformation situé à Charleville-Mézières dans un ancien… dancing, implanté face à l’Arena et à proximité de Gedimat-Spire.

Ce futur « labo » qui proposera aussi un rayon traiteur, faisant bien sûr la part belle à des plats 100% ardennais, un libre service (portions individuelles) et des produits surgelés, sera érigé en septembre. Avec pour vocation d’alimenter les cantines scolaires, les Ephad, les maisons de retraite, la restauration collective et mêmes les restaurateurs privés voulant être fournis en produits frais locaux. L’objectif : préparer des plats sous vide qui seront ensuite acheminés et distribués dans ces diverses collectivités.

« Je suis comme ça, j’ai toujours besoin d’avoir des projets. Et quant l’un est accompli, je pense au suivant. C’est ma façon d’avancer », souligne celui qui sera bientôt nouveau conseiller municipal de Champlin.

Et avec une toujours une même ligne directrice : donner la priorité aux produits locaux et aux circuits courts. « C’est mon leitmotiv : la réponse à la mondialisation doit passer par l’hyper localisation et un retour aux commerces de proximité. Redonner du sens à un ancrage territorial, c’est aussi générer des emplois pour les jeunes qui veulent rester sur place ».

Après avoir multiplié les boulots de 19 à 30 ans en étant tour à tour agent commercial, téléconseiller, employé bancaire, VRP et vendeur pour Orange avant de découvrir son métier d’apiculteur durant cinq mois en Nouvelle Zélande, Cyril Rouy a trouvé enfin le job qui lui fallait. Mais il a néanmoins gardé la « bougeotte »…

Parcours

1983 Naissance le 28 décembre 1983 à Creil (Oise).
2015 S’installe en entreprise individuelle apicole à Champlin à coté de Maubert-Fontaine.
2017 Création de la SAS Ormeli.
2018 Ouverture le 1er août du magasin L’Authentique Fermier.
2019 Reprise le 15 décembre de la boulangerie « Au secret du fournil » à Auvillers-les-Forges.
Commentaires