Un an et premier bilan pour l’Ariq-CHRD

Pour sa création, l’Ariq-CHRD a bénéficié du soutien du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté mais aussi d’un prêt financier de l’Union des métiers et industries de l’hôtellerie (Umih) Côte-d’Or.

Il y a un an, en Côte-d’Or, le secteur de l’hôtellerie-restauration et des cafetiers se dôtait d’un outil de formation et de recrutement calqué sur ce qui fonctionne depuis 30 ans dans le BTP : une Association régionale pour l’insertion et la qualification (Ariq). Celle-ci faisait le bilan de ses 12 premiers mois d’existence, à Beaune. Un an, c’est à la fois beaucoup et très peu. Pour l’Association régionale pour l’insertion et la qualification (Ariq-Cafetiers, hôteliers, restaurateurs, discothèques-CHRD) c’est très peu dans la mesure où la structure a déjà mené de nombreuses actions en seulement 12 mois d’existence, mais c’est aussi beaucoup car, malgré sa jeunesse, elle doit composer avec un contexte très fluctuant et rempli d’incertitudes, en matière de formation professionnelle. Ce fait était rappelé par son président, Lionnel Petitcolas, lors de l’assemblée générale de