UIMM : optimisme et prudence

De gauche à droite : Nicolas Grosdidier (vice-président UIMM, Ardennes), Christian Brethon (président UIMM Champagne-Ardenne, Marne), Russel Kelly (vice-président, Aube) et Lionel Vuibert (délégué général UIMM Champagne-Ardenne).

La situation économique des industries et métiers de la métallurgie est plutôt satisfaisante. Sans doute, dans l’Aube et les Ardennes, l’activité est-elle un peu en baisse, selon les secteurs économiques et la clientèle. Mais le niveau d’activité reste « intéressant ». Dans la Marne, l’investissement des grands groupes du champagne tire l’activité. D’une manière générale et régionale, les difficultés que connaissent certaines activités (l’industrie sucrière, par exemple), rejaillissent, bien sûr, sur le reste de l’économie. L’automobile, de son côté, manque de « vision » stratégique et de réflexion politique à l’égard d’une transition écologique/énergétique qui risque d’être sensiblement plus longue et plus complexe qu’on ne veut bien le dire. La région Grand Est reste la deuxième région exportatrice française, derrière l’Ile-de- France, avec un niveau