U-Space veut rendre l’accès à l’espace plus rapide et moins cher

Uspace

Les cofondateurs de U-Space, Fabien Apper, Nicolas Hulmeau et Antoine Ressouche.

La première spin-off de l’Isae-Supaéro vient de remporter un contrat de développement d’un satellite pour le Cnes. Deux ans après sa création, la start-up U-Space, une spin-off de l’Isae-Supaéro, vient de signer son premier contrat de production d’un satellite. Elle a en effet remporté un appel d’offres lancé par le Cnes pour le développement du nanosatellite Ness (Nanosat 3U pour la surveillance du spectre civil). Il embarquera un instrument miniaturisé développé par une société d’Ille-et-Vilaine, Syrlinks, qui associé à une antenne à large bande, permettra une surveillance planétaire du spectre radiofréquence civil en bande L et S. Il analysera également les sources de brouillage. Pour la start-up toulousaine qui, jusqu’à présent, avait signé des contrats d’étude préliminaire, c’est l’occasion de montrer son expertise dans la conception, la fabrication et l’exploitation des CubeSats, «