Troyes veut se mobiliser pour ses commerces

Elus et partenaires du programme Action Cœur de Ville ont dressé un premier bilan à Troyes.

Premier bilan et nouveaux projets pour le programme Action Cœur de Ville lancé au printemps dernier. Troyes a été l’une des premières, parmi les 222 villes françaises retenues en mars 2018 dans le programme Action Cœur de Ville, à lancer des projets. « Des actions très concrètes ont été engagées au cours des six premiers mois », note Thierry Mosimann, préfet de l’Aube, énumérant les actions en faveur du commerce et de l’artisanat et la mise en valeur de l’espace public. Un premier semestre au cours duquel l’Etat aura mobilisé 1,5 million d’euros pour la requalification de rues du centre-ville et de la place de la Tour. Pour 2019, l’Etat interviendra notamment dans le financement de la Maison de santé pluridisciplinaire à la place de la clinique des Ursulines et du pôle muséal. En matière de mobilité, des aménagements sont prévus pour des itinéraires cyclables. François Baroin rappelle pour sa part