Troyes veut créer un mini-Amazon pour ses commerçants

Les commerces du centre-ville de Troyes tentent de faire face aux conséquences du confinement sur leur activité.

Un plan commerce pour aider à la digitalisation des points de vente, au click & collect et à la livraison à domicile. Le couperet est tombé, et il n'y aura pas d'assouplissement avant le 1er décembre. « Les commerces fermés le resteront pour 15 jours », vient de rappeler Jean Castex. De quoi doucher l’espoir des commerçants de proximité, et en particulier de centre-ville, puisque les premières mesures d’allègement du confinement n’interviendront pas avant le 1er décembre pour les commerces « non-essentiels ». 15 000€ POUR DÉVELOPPER LE CLICK & COLLECT Par l’intermédiaire de l’AMF, l’Association des Maires de France qu’il préside, François Baroin a demandé au Gouvernement le réexamen de la notion de commerces de première nécessité, pour y inclure, par exemple les salons de coiffure et les librairies. En tant que maire de Troyes cette fois, François Baroin a dévoilé un « plan municipal de
Commentaires