Troyes passe le relais à Sens

Le nouveau bureau du pôle métropolitain Troyes, Sens, Chaumont pour les deux années à venir.

Changement de présidence à la tête du pôle métropolitain regroupant trois agglomérations de Champagne et de Bourgogne.

Les agglomérations de Troyes, Sens et Chaumont font cause commune depuis 2018 au sein du pôle métropolitain Bourgogne-Sud Champagne-Portes de Paris. Levier de développement pour les trois territoires concernés, cette structure regroupe des intercommunalités, en l’occurrence celles de TCM ( Troyes Champagne Métropole) ainsi que les communautés d’agglomération de Chaumont, en Haute-Marne, et de Sens, dans l’Yonne. Une structure voulue par les élus pour mieux répondre aux problématiques transversales grâce à une organisation coordonnée autour de divers axes de travail. Les objectifs sont ainsi de renforcer les pôles universitaires, de s’assurer d’une parole commune sur les questions économiques, mais aussi de tenir une position commune sur la défense d’enjeux communs, tels que le développement de lignes ferroviaires, les autoroutes, ou encore l’avenir du site de Clairvaux. Présidé depuis son lancement par François Baroin en qualité de président de TCM, le pôle métropolitain vient de changer de président à l’occasion du comité syndical qui s’est tenu à Troyes en vue d’élire un nouveau bureau. Comme prévu dans le cadre d’une présidence tournante instaurée depuis la création, c’est la présidente de l’agglomération Le Grand Sénonais, Marie-Louise Fort, qui succède à François Baroin pour un mandat de deux ans. « Notre gouvernance moderne et collaborative est un instrument de réflexion prospective, pour anticiper les impacts des différentes évolutions sociétales sur nos agglomérations, les impacts du Grand Paris, la prise en compte de la ruralité et les nouvelles aspirations de nos citoyens, électeurs,usagers-consommateurs. Force est de constater que la crise dévastatrice du Covid-19 révèle de nouvelles attentes et réalités que nous devons anticiper », explique-t-elle. Le reste du bureau étant composé de François Baroin (1er vice-président), Stéphane Martinelli, président de l’agglomération de Chaumont (2e vice-président) et Olivier Duquesnoy, vice-président de TCM (3e vice-président). 

UN ÉLARGISSEMENT POSSIBLE 

Le travail va donc être poursuivi selon les compétences et thématiques réparties entre les trois partenaires : la gouvernance, les bonnes pratiques, la coordination, la communication institutionnelle et le développement économique pour la communauté d’agglomération de Sens ; le tourisme, la transition énergétique et l’enseignement supérieur pour TCM ; les transports, l’équilibre territorial et la ruralité pour la communauté d’agglomération de Chaumont. « C’est un projet qui s’inscrit dans la durée et qui va brasser plusieurs générations d’élus », rappelle François Baroin en évoquant ce pôle organisé autour de trois bassins de vie totalisant plus de 400 000 habitants. Il n’est pas exclu que d’autres agglomérations viennent étoffer le pôle à l’avenir. 

À noter que pour faciliter le bon fonctionnement du pôle métropolitain, une convention de mise à disposition des services de Troyes Champagne Métropole a été signée entre le Pôle Métropolitain Bourgogne–Sud Champagne–Portes de Paris et la communauté d’agglomération troyenne. 

Commentaires