Troyes Habitat rénove une résidence sociale

Troyes Habitat Foyer

Le foyer des travailleurs de la Chapelle-Saint-Luc a été entièrement rénové pour un montant de 3 millions d’euros.

Un investissement de 3 millions d’euros pour donner le confort moderne à 56 logements à la Chapelle-Saint-Luc.

Le Foyer d’accueil des travailleurs migrants de la-Chapelle-Saint-Luc avait bien besoin d’être rénové. Cette résidence sociale avait été construite en 1971 à l’initiative de l’Association pour l’accueil des travailleurs migrants (AATM) créée par des chefs d’entreprise de l’Aube. Il s’agissait alors d’apporter une aide pour se loger aux travailleurs étrangers venus dans le département pour y trouver un emploi. Au fil du temps, le foyer s’est transformé en résidence sociale en élargissant l’accueil à d’autres publics également. Toutefois, l’AATM ne disposait pas aujourd’hui des ressources financières nécessaires pour rénover les trois bâtiments, en particulier pour mettre les logements aux normes de confort moderne.

Une solution originale a été trouvée avec Troyes Habitat. Le bailleur social aubois s’est porté acquéreur des trois bâtiments et de leur emprise foncière avant d’entreprendre des travaux de rénovation. Ce sont 3 millions d’euros qui ont été investis dans l’opération, afin de rénover 56 logements.

Les travaux ont porté sur la modernisation des équipements des logements ainsi que sur la performance thermique en vue de diviser par deux la facture de chauffage des locataires. Désormais, Troyes Habitat loue les locaux de la résidence sociale à l’AATM, qui prend toujours en charge la gestion des locataires.

« Le logement est le premier pas vers la réinsertion », rappelle Thierry Mosimann, préfet de l’Aube, venu inaugurer la nouvelle résidence sociale avec Bertrand Chevalier, président de Troyes Habitat.

Bertrand Chevalier et Thierry Mosimann ont inauguré la résidence sociale remise à neuf par le bailleur social aubois.

Commentaires