Troyes fait de la résistance

Crédit: Laurent Locurcio

Le bras-de-fer est engagé à la suite de décisions remettant en cause la limitation des indemnités en cas de licenciement abusif. Le message de l'ancien président, Patrice Huart, du collège salariés et comme celui de son successeur pour 2019, Alain Colbois, a été très clair à l’occasion de l’audience solennelle de la juridiction prud’homale auboise. L’objet de la discorde, ce sont les cinq décisions rendues le 13 décembre dernier à Troyes, remettant en cause la conventionnalité de la barémisation des indemnités dues au salariés en cas de licenciement abusif. Depuis, deux autres conseils prud’homaux, Lyon et Amiens, ont suivi l’exemple troyen. « Ces jugements ne méritent ni indignité, ni glorification et sont tout simplement l’expression du droit dans une démocratie en ouvrant la voie d’un débat juridique devant les cours d’appel et la Cour de cassation », indique Patrice Huart. En substance, la