Trains régionaux : de l’électrique à l’hydrogène ?

De gauche à droite : Olivier Delecroix, vice-président commercial Alstom France, Jean-Baptiste Eyméoud, président d’Alstom France ; Michel Neugnot, vice-président en charge des transports à la Région ; Éric Cinotti, directeur régional SNCF mobilités. (Photo : Journal du Palais).

La Région Bourgogne Franche-Comté a présenté sa future commande de 16 rames Régiolis Alstom, potentiellement convertibles en hydrogène. Montant de l’investissement : 206,3 millions d’euros. Une somme importante qui vient renforcer le contrat signé en 2009 avec Alstom. Le constructeur ferroviaire français livrera à la région Bourgogne Franche-Comté 16 nouvelles rames Régiolis supplémentaires composés de six voitures. Ce qui portera le nombre de Régiolis sur le réseau TER de la région à 40 fin 2021. « Ces nouveaux trains de grande capacité à haut niveau de confort, conformes aux derniers requis normatifs et d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, intègreront les dernières technologies en termes d’information et de connectivité », précise Jean-Baptiste Eyméoud, président d’Alstom France. Grâce à son architecture modulaire, les rames peuvent desservir aussi bien les grandes banlieues – Paris / Sens –