Thales Alenia Space fait évoluer son offre de produits

Amazonas Nexus
L’entreprise, qui poursuit la mise en œuvre d’un plan de départs volontaires, doit s’adapter à un marché en pleine mutation. «Optimiste à moyen terme mais prudent à court terme », c’est ainsi que Denis Allard résume la position de Thales Alenia Space (TAS) pour les mois et années à venir. Le directeur de l’établissement de Toulouse depuis novembre dernier a récemment fait un point sur l’activité de l’entreprise. Filiale franco-italienne de Thales et de Leonardo, TAS conçoit et réalise des systèmes satellitaires pour la géolocalisation, les télécommunications et l’observation de la terre. NOUVEAUX ACTEURS « À l’horizon de cinq ans, les perspectives sont plutôt favorables dans le marché des télécommunications et celui de l’observation de la terre, confirme Denis Allard. Aujourd’hui en revanche, le marché est relativement incertain du fait de l’arrivée de nouveaux acteurs dans