Tesalys à l’assaut du coronavirus

TESALYS

Tesalys compte augmenter sa croissance de 50 % en 2020 et modifie un peu son procédé pour contrer le coronavirus.

L’entreprise qui a créé une solution de traitement des déchets médicaux répond à l’appel de la Chine et compte apporter son soutien pour contrer la propagation. Le coronavirus poursuit sa progression, dépassant les 2000 décès en Chine continentale. D’autres cas d’infection ont été détectés dans le monde, certains pays redoutent même un cauchemar épidémiologique. Si ce fléau menace d’engendrer une paralysie économique, Tesalys, entreprise toulousaine, peut sortir son épingle du jeu en apportant une aide précieuse à l’Empire du milieu pour lutter contre sa propagation. Créée en 2012, l’entreprise a conçu une solution de traitements de déchets biocontaminés via un système de broyage et un processus de décontamination par stérilisation. « Nous avons développé cinq modèles miniaturisés qui peuvent traiter de 10 à une centaine de kilos par heure », explique Miquel Lozano, le fondateur. Après avoir investi 1,9