Tekliss se diversifie dans les UVC

Mendy Lebel-Gosselet, le directeur de Tekliss, propose à la vente et à l’installation tout un panel de lampes à desinfection UVC.

Le secteur de l’évènementiel traversant une crise profonde, les entreprises spécialisées dans ce secteur sont obligées de se réinventer pour ne pas déposer le bilan et garder une certaine activité. C’est le cas de Tekliss, spécialiste d’installation en sons et lumières qui lance une gamme de matériel de désinfection par UVC. 

L’année dernière à la même période, le carnet de commandes de Tekliss était plein, avec des installations pour des grands événements comme les Habits de lumières d’Épernay. Mais depuis, le Covid-19 est passé par là, et le chiffre d’affaires de l’entreprise réalisatrice d’événements et spécialisée dans les sons et lumières a chuté de 80%. Les cinq salariés permanents ont, eux été mis au chômage partiel. Pour Mendy Lebel-Gosselet, directeur de Tekliss depuis 2019, « il a fallu se réinventer. Quand on dirige une entreprise, on doit sans cesse se renouveler. Il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. En tant que prestataire événementiel, nous devons déjà être à la pointe des avancées technologiques dans notre domaine, car les machines évoluent en permanence ». C’est pourquoi, après des discussions avec CSI (Creative Show Industry), le groupe dont fait partie Tekliss, l’idée a été de vendre du matériel de désinfection par UVC (voir encadré). 

« Il se trouve qu’un des fabricants de lumière avec lequel nous travaillons s’est mis à élaborer du matériel de désinfection par UVC. Dès le mois de mars, nous étions attentifs à ce développement, mais nous avons attendu un retour sur la qualité du produit et sa sécurité notamment. » 

DES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ 

En effet, le traitement par UVC de l’air et des surfaces doit se faire en respectant un protocole particulier, l’exposition aux UVC étant fortement dangereuse, pour la peau et les yeux. « Les appareils disposent d’une minuterie, d’un détecteur de mouvement ainsi que d’une alarme sonore. » En clair, le démarrage de l’appareil se fait à l’aide d’une minuterie, laissant le temps à tous les usagers de sortir de la pièce à traiter. Une minuterie est aussi activée pour le temps à traiter l’espace ou la surface. Idem pour la détection de mouvement, si l’appareil détecte un animal ou un être humain dans la pièce, il se désactive automatiquement. 

Deux types de traitement sont proposés : le traitement direct des surfaces et de l’air, sans présence humaine ni animaux et le traitement indirect de l’air, grâce à un filtre et une oxydation, avec présence humaine. « Je pense que c’est un marché d’avenir, car nous avons des virus de plus en plus agressifs, c’est devenu impératif pour les sociétés, leur sécurité mais aussi celle de leurs propres clients de s’équiper de tels systèmes », assure Mendy Lebel-Gosselet. 

19 produits de désinfection de l’air et des surfaces, « pour éliminer virus et bactéries » sont ainsi en vente. « Nous vendons, installons les produits et assurons le SAV », précise le chef d’entreprise. Ceux-ci allant du stérilisateur portable pour smartphone, clés, masques au désinfecteur d’air et surface d’une pièce entière adapté notamment pour les bureaux, boutiques, hôtels… Alors que 90 % de l’activité de Tekliss consistait à vendre des prestations, l’entreprise se voit donc dans l’obligation d’élargir son spectre d’activité avec la vente et l’installation des produits UVC, ceux-ci allant de 250 à 3 000 euros. 

Pour autant, l’entreprise n’en oublie pas son cœur de métier et tente de se projeter pour 2021, malgré l’incertitude qui entoure les métiers du spectacle et de l’évènementiel. La Foire de Châlons, les Habits de Lumières d’Epernay, les festivals estivaux de musique, les événements d’entreprise… autant de clients sur lesquels l’entreprise compte pour 2021 pour reprendre un rythme « de croisière ». 

Même si, d’ici là, le chemin risque d’être encore long. « Je ne pense que l’on redémarrera avant au moins le mois d’avril », craint Mendy Lebel-Gosselet. « Néanmoins, en attendant, il est important de montrer qu’on est là, qu’on est actif et que l’on continue à aller de l’avant »

Qu’est-ce que les UVC ?

La lumière ultraviolette est une forme de rayonnement et une partie invisible du spectre électromagnétique. Elle a une longueur d’onde comprise entre 100 nm et 380 nm. Les UVC avec une longueur d’onde de 200 nm à 280 nm se sont révélés être la longueur d’onde désinfectante la plus efficace dans le spectre UV. Le rayonnement cause des dommages génétiques au virus en produisant des espèces réactives de l’oxygène qui provoquent une oxydation de la base et des ruptures de brins d’ARN et d’ADN. Depuis plusieurs décennies des lampes UVC (et plus récemment des LEDs) sont par exemple utilisées en laboratoire de biologie pour les effets germicides, afin de stériliser des pièces ou des appareils. 

Commentaires