Technicien RTE un métier sous haute-tension

Au poste RTE très haute tension de Creney les interventions selon cette technique sont fréquentes.

Dans la région, des chantiers sous 400 000 volts pour assurer la maintenance du réseau sans coupures électriques. Lorsque l'on achemine le courant des lieux de production comme la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine jusqu’aux réseaux d’Enedis et des gros industriels, pas question de couper le courant même lorsqu’il s’agit de très haute tension à 400 000 volts. En France, 330 techniciens de RTE – Réseau de Transport d’électricité – ont été spécifiquement formés pour réaliser des travaux sous tension sans couper le flux électrique. « Nous disposons d’équipements spécifiques à ce genre d’intervention comme une plate forme élévatrice isolante permettant à nos techniciens de travailler en sécurité », précise Bertrand Schieber, directeur du groupe de maintenance réseaux Champagne-Morvan. La sécurité est évidemment la première des priorités sur ce type de chantier où le risque principal est celui du