Tadurezo, l’appli qui piste les opérateurs mobiles

Grâce à une application mobile développée par une société parisienne, la région Bourgogne Franche-Comté propose aux utilisateurs de tester l’état du réseau mobile sur le territoire.

Avec Tadurezo, la région Bourgogne Franche-Comté lance une application mobile qui permet des contrôler l’accès réel à la téléphonie sur l’ensemble du territoire pour mettre fin à l’inégalité numérique.

Ce n’est sans doute pas la fin des zones blanches en Bourgogne Franche-Comté mais Tadurezo, la nouvelle application développée par le Conseil régional et la société QoSi (Paris), mettra peut-être fin aux désaccords entre opérateurs mobiles et clients. Avec un maximum de 90 % de couverture 4G, assurée par l’opérateur historique, et moins de 70 % pour d’autres, c’est, derrière ces chiffres, une facture numérique qui se multiplie avec les pannes récurrentes. Et, curieusement, les choses ne semblent pas s’arranger. Selon le gouvernement, 237 communes en France étaient privées de communication mobile en 2015 et elles étaient 541 en 2018. Sans compter le développement de la 5G qui devrait tout bonnement priver une partie des communes rurales de l’accès à Internet. Pourtant promise pour 2020 par un contrat entre l’État et les opérateurs, la couverture numérique à 100 % est donc loin d’être actée. Un enjeu en période de crise sanitaire qui met en avant le télétravail et les cours distanciels aggravé par un chiffre : en Bourgogne Franche-Comté, à la fin de l’année 2020, 168.000 jeunes n’avaient pas accès au très-haut débit.

CARTOGRAPHIER LA COUVERTURE RÉSEAU

Une fracture numérique qui devient donc sociale et culturelle, sans compter l’iniquité commerciale qu’elle représente : malgré un réseau dégradé ou absent, la facture, elle ne s’adapte pas. Mais, pour Patrick Molinoz, vice-président du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté chargé du projet, l’objectif de cette application est avant tout « d’associer les citoyens au développement numérique du territoire » en obtenant une cartographie précise de la couverture de la région en reprenant les codes des classements énergétiques : de A pour un réseau optimal à G pour un réseau inexistant. Financé par la Banque des territoires, l’État et la région Bourgogne Franche-Comté à hauteur de 500.000 euros, l’évaluation du réseau régional est aussi, depuis fin octobre assuré par des kits de mesure embarqués, appelés Drivetest mis à disposition des collectivités ou d’autres acteurs du territoire permettent de mesurer le réseau en itinérance. Une application participative, gratuite et anonyme qui repose donc sur un téléchargement massif par les usagers de la téléphonie mobile et qui permettra, peut-être à terme, de répondre à une fracture numérique devenue un véritable enjeu social, économique et culturel.

bourgognefranchecomte.fr/tadurezo

Commentaires