Stefanie Cochet, bâtisseuse de projets européens sans frontière

(Droits réservés)

Née à Lyon d’un père français et d’une mère allemande, la nouvelle présidente de la JCEF (Jeune Chambre Économique Française) est fortement marquée par cette double culture et s’inscrit sans hésitation dans la dynamique de la construction européenne. Elle entend défendre les valeurs humanistes d’une jeunesse européenne qui croit à un avenir meilleur. Quelles étaient vos motivations lorsque vous avez décidé de rejoindre la JCE à tout juste 19ans? Mon adhésion est la conjonction de plusieurs facteurs. À commencer par mon histoire familiale, puisque mes parents étaient tous deux membres de la JCI. Ils se sont d’ailleurs rencontrés dans ce cadre. Ensuite, il y a une telle dynamique dans ce mouvement et une telle envie de faire bouger les lignes, que je me retrouve pleinement dans sa philosophie. La Jeune Chambre Économique est un incubateur de leaders citoyens, c’est-à-dire des gens conscients qu’il faut