Smoby investit au bon moment

Smoby Toys dans le Jura s’est équipé d’une nouvelle presse à injection à hauteur de 1,2 million d’euros.

L’usine Smoby d’Arinthod (Jura) s’est équipée d’une nouvelle machine d’injection destinée à la fabrication de ses jouets pour l’extérieur. Cet investissement d’1,2 million d’euros tombe à point nommé car la demande pour ces équipements augmente.

Grâce à une subvention de l’État de 596.000 euros, dans le cadre du fonds d’accélération de l’investissement industriel, Smoby Toys SAS a pu investir 1,2 million d’euros dans une nouvelle machine à injection et les équipements numériques qui l’accompagnent. Opérationnelle depuis fin janvier 2021, elle vient renforcer le parc existant de 38 presses à injection. Fabriqué par Krauss Maffei en Allemagne, l’installation de l’appareil s’est traduite par le recrutement de cinq salariés, venus compléter un effectif de 370 personnes. « Nous sommes par ailleurs en recrutement permanent mais ne trouvons pas toujours la main d’œuvre », souligne Bernard Russac, directeur marketing et communication pour Smoby en France. En complément, l’entreprise spécialiste du jouet envisage d’autres investissements, moins conséquents, afin de se doter de nouveaux moules pour ses produits mais aussi d’accompagner le passage au télétravail avec des équipements digitaux.

« UNE CARTE À JOUER »

Depuis son arrivée, la nouvelle presse à injection chargée de réaliser notamment les toits et murs des maisonnettes d’extérieur et les glisses de toboggan tourne à plein régime. « La demande arrive plus tôt dans le calendrier, peut-être influencée par une météo clémente dans le sud, des départs en vacances annulés et des familles désireuses d’aménager leurs jardins à cause de la crise. La machine est arrivée au bon moment. » Pour répondre à la demande, Smoby Toys a fait appel à une nouvelle vague d’intérimaires. Une bonne nouvelle pour le fabricant de jouet alors que le groupe s’attend à un recul de son chiffre d’affaires d’environ 5 % en 2020 après avoir atteint 120 millions d’euros en 2019. « Avec la fermeture des usines lors du premier confinement, le marché français du jouet a connu une légère baisse mais nous avons rebondi à l’export en Europe. » Smoby profite également d’un contexte maritime favorable. L’augmentation significative du prix du container en provenance de Chine vers l’Europe, multiplié par quatre, accentue les coûts de transport et impacte la disponibilité des produits en raison d’un trafic réduit. « Le secteur du jouet est marqué par les importations chinoises mais avec cette hausse, les fabricants européens deviennent compétitifs pour des distributeurs qui peinent à s’approvisionner. Nous avons une carte à jouer. » Bernard Russac rappelle que les imposants jouets d’extérieurs conçus par Smoby sont entièrement réalisés dans le Jura comme la nouvelle Garden House qui invite les grands à initier les petits aux joies du jardinage et à l’écologie avec un système de récupération des eaux de pluie.

Commentaires