Sept nouveaux magistrats à la Cour d’Appel de Reims

Sept nouveaux magistrats ont été installés à la Cour d’Appel de Reims.

En accueillant sept nouveaux magistrats, la Première Présidente par intérim a constaté un plein d’effectif pour la Cour d’Appel de Reims.

Sobriété et concision, l’installation de sept nouveaux magistrats à la Cour d’Appel de Reims s’est déroulée sur fond d’intérim, Odile Madrolle suppléant Jean Seither, Premier Président promu à la Cour d’Appel de Douai et Jacques Louvier suppléant Jean- François Bohnert, Procureur Général auprès de la Cour d’Appel, en instance d’une nomination officielle à la tête du Parquet National Financier, afin d’assurer la succession d’Eliane Houlette dont la fin de fonction remonte au mois de juin dernier.

Au cours de cette cérémonie qui s’inscrit dans les rites, l’avocat général Jacques Louvier a cité malicieusement le renard du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry : « Si tu viens n’importe quand, je ne saurais jamais à quelle heure m’habiller le cœur. Il faut des rites », avant de conclure : « Les magistrats, comme le renard de Saint-Exupéry, ont besoin de rites ».

Il revenait donc à Jacques Louvier de présenter les quatre nouveaux magistrats du parquet général : deux avocats généraux, Brigitte Montambault, qui a déjà exercé à Reims entre 2010 et 2018, et Loïc Guérin, précédemment Procureur de la République à Pointe-à-Pitre, une vice-procureure Sandrine Delorme, originaire de Châlons-en- Champagne et substitute à Pointe-à-Pitre, et une substitute, Mathilde Campagne, originaire de Charleville-Mézières, toutes deux auprès du Procureur Général.

UNE EFFERVESCENCE RÉMOISE

En saluant ces sept nominations, Odile Madrolle, Première Présidente par intérim, a noté que la Cour d’Appel de Reims fait ainsi le plein des postes à pourvoir avant de présenter les trois nouveaux magistrats du siège : Elisabeth Mehl Jungbluth, originaire de Strasbourg, nommée Présidente de la Chambre civile et commerciale (et récemment Conseiller à la Cour d’Appel de Paris), Hélène Langlois, nommée Président des Assises et de la Chambre des appels correctionnels, (après avoir exercé à Châlons-en-Champagne et occupé la vice-présidence du TGI de Bobigny), et Claire Herlet, affectée à la Chambre des appels correctionnels et au contentieux de l’instance de la 2e Chambre civile, après avoir exercé au TI de Châlons-en-Champagne.

Si Jacques Louvier a salué les vertus de l’effervescence rémoise, Odile Madrolle a conclu cette installation par un constat apaisant à l’attention des sept nouveaux magistrats : « Vous verrez que la Cour d’Appel de Reims est une juridiction dans laquelle les relations entre le Siège et le Parquet sont excellentes, dans le plus grand respect des prérogatives de chacun ».

Commentaires