Repenser ses métiers face au digital

Éric Fougère, nouveau président du COS de la banque (3e en partant de la gauche) a lui-même travaillé 17 ans dans le secteur bancaire. (Photo : Journal du Palais)

Le bilan de l’année de la Caisse d’Épargne de Bourgogne Franche-Comté montre une bonne maîtrise des charges et du risque. La banque fait aussi évoluer ses métiers. Une gouvernance modifiée pour la Caisse d’Épargne Bourgogne Franche-Comté. Le bilan d’activité aura fourni l’occasion de présenter Éric Fougère, nouveau président du Conseil d’orientation et de surveillance (COS) et successeur d’Antoine-Sylvain Blanc. Ces douze derniers mois auront aussi été marqués par la prise de fonction d’Isabelle Brouté à la tête du pôle Banque de développement régional.Pour le nouveau président du COS, la problématique de la transformation digitale est au cœur de la stratégie de développement des activités de la banque à condition « d’en faire un levier pour repenser nos métiers ». Pour 2018, Jean-Pierre Deramecourt, président du directoire, fait le constat d’une baisse du produit net bancaire, expliquée