Regard sur les mesures budgétaires de sortie de crise

François Charles, Économiste, conseil en stratégie, management, intelligence économique et affaires européennes. Président de l’IRCE.

La fumée blanche du futur budget et du plan de relance européen, le plus vaste plan de mesures jamais adopté par les institutions, est enfin arrivée pour sa mise en place en 2021 pour une Europe plus verte, numérique et résiliente, avec un succès revendiqué de la présidence allemande du Conseil dont c’était une des priorités. Reste désormais à faire approuver ces mesures dans tous les États-membres, conformément à leur règle constitutionnelle. Rajoutés aux mesures propres nationales et territoriales, ces chiffres donnent un peu le vertige mais justifient des actions nécessaires qui devront néanmoins être pilotées avec soin pour garder confiance. Le cadre financier, ou budget pluriannuel européen2021- 2027, qui fixe les montants pouvant être dépensés pour financer les politiques annoncées, est le plus ambitieux décidé même avec le départ du Royaume-Uni. Pourtant, avec 1.074 milliards d’euros, il ne représentera toujours qu’un peu plus
Commentaires