Ralentie, la croissance de la population du Grand Est est concentrée dans les communes peu denses

Selon une étude de l’Insee parue fin décembre, entre 2007 et 2017, le nombre d’habitants du Grand Est augmente très peu (+ 0,1 % par an), à un rythme plus lent qu’entre 1990 et 2007. La croissance est inégalement répartie entre les départements de la région. Au 1er janvier 2017, 5 549 586 habitants vivent dans le Grand Est, soit 10,9 % de la population métropolitaine. C’est la région qui compte le plus de communes : leur nombre s’établit à 5 121, soit 14,7 % des communes de la métropole. Depuis 2007, la population augmente au rythme de 0,1 % par an, comme dans les Hauts-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté. Cette progression est l’une des plus faibles de la métropole, qui présente en moyenne une hausse de 0,5 % par an. L’accroissement de la population régionale ralentit par rapport à la période 1990-2007 (+ 0,2 % par an), où elle était déjà en deçà du niveau national (+ 0,5 %). Seul le solde naturel