Privilégier l’octroi d’une prime annuelle désocialisée et défiscalisée aux salariés des entreprises de moins de 50 salariés

(Photo: Pixabay)

Alors que le ministre de l’Economie et des Finances a organisé une conférence sur le partage de la valeur entre l’entreprise et les salariés dans le cadre de la loi PACTE, l’U2P (Union des entreprises de proximité) qui représente près de trois millions d’entreprises tient à rappeler les priorités des entreprises artisanales, commerciales et libérales dans ce domaine. D’abord il faut se féliciter de la suppression du forfait social qui était appliqué jusqu’à maintenant aux dispositifs d’épargne salariale. Cette mesure est de nature à favoriser le développement de l’intéressement et de la participation dans les TPE et les PME. Pour autant, ces dispositifs s’appliquent plus difficilement aux entreprises soumises à l’impôt sur le revenu. Une solution doit donc être trouvée pour ne pas désavantager les salariés d’une partie des entreprises.Par ailleurs, en dépit des efforts déployés par les