Primaver choisit de s’implanter dans le Nord Franche-Comté

Ancien aérodrome militaire, l’Aéroparc est aujourd’hui, et depuis sa création au début des années 2000, une des plus grandes zones d’activités du Territoire de Belfort, avec 240 hectares de terrain.

Le transporteur européen, Primaver, fruit de l’alliance entre Primafrio et Primever, prévoit de s’implanter sur la zone de l’Aéroparc de Fontaine, aux portes de Belfort.

La référence européenne du transport de fruits et légumes Primaver, née d’une alliance de mutualisation de moyens de groupage amont en 2017 opérée par l’Espagnol Primafrio et le Français Primever, vient de choisir le Nord Franche-Comté pour y implanter sa future plateforme de dégroupage. En effet, les deux partenaires souhaitaient asseoir leur présence sur le territoire et se doter d’un nœud européen stratégique pour procéder au dégroupage des cargaisons de fruits et légumes en transit depuis l’Espagne et le sud de la France vers l’Allemagne, la Suisse, le Benelux et le Nord de l’Europe. Ainsi le choix de l’Aéroparc de Fontaine, aux portes de Belfort, s’est présenté comme une évidence, à moins d’une heure de route de l’entrée sur le territoire allemand.

D’après les informations de l’Agence de développement économique du Nord Franche- Comté (ADN FC), cette plateforme se composera d’entrepôts réfrigérés dits “crossdock” formant un bâtiment de messagerie à deux rangées de portes à quai, face à face. D’un côté seront réceptionnées les marchandises, au centre s’activeront les opérateurs pour répartir les colis et reconstituer des lots qui, une fois regroupés de l’autre côté, seront chargés vers leur destination finale.

ASSURER LES MEILLEURES CONDITIONS DE TRAVAIL

Sur un peu moins de 10 hectares, cette nouvelle activité pour le Nord Franche-Comté fera émerger 16.000 mètres carrés de bâtiments dédiés auxquels s’adjoindront un ensemble tertiaire de près de 1.000 mètres carrés dédié aux activités servicielles, comme en témoigne ADN FC. À la clé, quelque 200 emplois que les deux groupes actionnaires de Primaver entendent chouchouter : « Le cahier des charges de la base logistique de Fontaine comporte des aires de stationnement sécurisées et surtout la création d’un bâtiment serviciel offrant une supérette, une cafétéria et l’hébergement… Un service de restauration qui sera accessible aux autres usagers de l’Aéroparc ». Pour l’Agence de développement économique, c’est « assurément une excellente nouvelle pour la vitalité du tissu économique nord comtois qui attire à nouveau un investisseur à dimension internationale. L’ADN-FC se félicite de la qualité du travail partenarial ayant permis d’aboutir à la conclusion rapide d’un dossier qui aiguisait bien des convoitises ».

Commentaires