Pour une maison plus verte

(Droits réservés)

Cédric Laurent a lancé une gamme de peintures à base de composants naturels qui absorbent la pollution. Une peinture sans la toxicité des hydrocarbures, et en plus qui dépollue la pièce où elle est appliquée ? La promesse paraît trop belle pour être vraie. Et pourtant, Cédric Laurent, le fondateur des produits Colibri l’affirme : pour 30 % en plus du prix d’une peinture classique premium, ses peintures sont non seulement constituées de composants naturels (huile de lin, huile de pin et de ricin, algues rouges...) mais en plus, les nanocapteurs qu’elles incluent « absorbent les molécules polluantes comme le formaldéhyde, très toxique et cancérigène. Le nanocapteur transforme cela en une légère vapeur d’eau, et protège le mur pendant sept à huit ans », promet l’entrepreneur. Professionnel de la rénovation de logements depuis plus de 10 ans, cela faisait longtemps que Cédric Laurent rêvait d’utiliser des peintures