Plus de familles traditionnelles et recomposées dans le Grand Est qu’en moyenne nationale

Recensement 2020

Daniel Huet, Directeur régional adjoint INSEE Grand Est, Chef de l'établissement de Reims, Mireille Florémont, Adjointe au Chef d'établissement.

En annonçant son recensement 2020, l’INSEE publie son enquête sur le statut des ménages régionaux et les conséquences sur l’emploi et les conditions de logement. L’Aube, pour l’importance relative de sa monoparentalité et les deux départements alsaciens pour celle des familles « traditionnelles » s’y distinguent. Le recensement pourquoi, comment et avec quelles évolutions au fil des années ? L’INSEE, dans un bel exercice pédagogique dit tout et ne cache pas son espoir de voir rapidement se dématérialiser une étude qui mobilise à l’échelon national, pour 2020 et pendant un mois, 24 000 recenseurs sur 8 000 communes, avec un très beau taux de réponse de 96%. Dans le Grand Est, l’enquête 2020 concerne 68 communes de 10 000 habitants ou plus et 1 009 communes de moins de 10 000 habitants. Les 2 400 agents recenseurs ont en charge la visite de 445 500 logements (140 000 en Alsace, 109 000 en Champagne-Ardenne et 196