Plus de droits pour les réservistes de la Garde nationale

Signature des deux conventions entre le ministère des Armées et la préfecture de Côte-d’Or puis la direction départementale des Territoires de la Côte-d’Or. (Photo : Journal du Palais)

Plusieurs conventions de soutien à la réserve militaire ont été signées à la préfecture de Côte-d’Or. Objectif : faciliter l’engagement des réservistes. «Il s’agit pour l’employeur, qu’il soit de la fonction publique ou du secteur privé, ou encore des universités, de s’engager pour ses fonctionnaires, ses salariés ou ses étudiants réservistes, afin de faciliter leur engagement dans la réserve opérationnelle », explique la générale Anne Fougera, secrétaire générale de la Garde nationale. À l’initiative du général de corps d’armée Gilles Lillo, officier général commandant la Zone de Défense et de Sécurité Est (OGZDS-E), et en partenariat avec la ville de Dijon, plusieurs conventions de soutien à la réserve militaire ont été signées, entre les acteurs locaux et le ministère des Armées, avec la préfecture de Côte-d’Or, puis avec la direction départementale des Territoires de la