Peugeot à l’ombre de 45.000 panneaux solaires

PSA Sochaux

Installés sur une superficie de 20 hectares, les 45 000 panneaux photovoltaïques pourront abriter jusqu’à 10.000 véhicules présents sur le parc d’expédition du site PSA de Sochaux, dans le Doubs.

PSA Sochaux, dans le Doubs, a retenu Engie Green pour la réalisation d’une centrale solaire en ombrières couvrant les deux tiers de son parc d’expédition. Divisé en trois tranches ce projet hors norme pourrait être, à terme, l’un des plus grands du pays.

Le site PSA de Sochaux est engagé dans un important projet de transformation de son outil industriel, baptisé Sochaux 2022. Un montant de 200 millions d’euros est budgétisé pour cette modernisation qui ambitionne de faire de Sochaux une usine de référence, au cœur de son bassin historique. Sochaux est aujourd’hui un site de production complexe, qui s’étend sur une superficie de 200 hectares, comporte 24 kilomètres de convoyeurs et mobilise des dizaines de camions chaque jour pour déplacer les sous-ensembles des véhicules en production. Au terme de ce projet de transformation, Sochaux gagnera en cohérence en termes d’implantation des bâtiments, ce qui permettra de réduire les ruptures de charges : le site sera ainsi en mesure de répondre aux variations des attentes des clients grâce à un flux multi-modèles très polyvalent, capable de fabriquer jusqu’à six versions différentes de voitures, avec une capacité de production de 400.000 véhicules par an, supérieure à la moyenne des dix dernières années. Dans ce programme qui vise à donner naissance à une « usine excellente » l’aspect environnement n’est pas négligé. PSA Sochaux a ainsi réalisé, en 2018, un appel à projets pour développer sur son site, un projet d’ombrières solaires de parking. Sélectionné par PSA, pour la réalisation des deux premières tranches, Engie Green envisage un démarrage des travaux pour la mi-2020, pour une mise en service des ombrières programmée pour 2021. Installés sur une superficie de 20 hectares, le dispositif comptera 45.000 panneaux photovoltaïques pouvant abriter jusqu’à 10.000 véhicules. Leur puissance cumulée de 20 mégawatts-crête correspondront à la consommation électrique annuelle de plus de 10.000 personnes. « Ce projet inédit par sa taille représentent un investissement d’environ 22 millions d’euros porté en totalité par Engie Green qui en assurera également l’exploitation sur 30 ans », précise Jérôme Loriot, directeur général adjoint en charge du développement chez Engie Green. Une troisième zone fera l’objet d’un nouveau appel à projet en février 2020, portant la puissance totale de la centrale solaire à environ 30 mégawatts-crête. Engie Green espère être de nouveau retenu pour cette ultime étape.

Engie Green en Bourgogne Franche-Comté

Parc Photovoltaïque de Drambon.
Parc Photovoltaïque de Drambon.

SOLAIRE : 22 MWC INSTALLÉS

  • Saône-et-Loire, parc photovoltaïque de Chalmoux, 10 mégawatts-crête.
  • Côte-d’Or, parc photovoltaïque de Drambon (sur Écopole des Grands Moulins, Suez), 12 mégawatts-crête. Cette ancienne décharge de déchets industriels, devenu centre d’enfouissement technique possède par ailleurs un réel potentiel d’extension.
  • En construction en 2020, dans le Jura : parc photovoltaïque Bois de Gand, cinq mégawatts-crête. Projet photovoltaïque actuellement en instruction à Montceau les Mines, 12 mégawatts-crête.

ÉOLIEN : 93,4 MÉGAWATTS INSTALLÉS

  • Côte-d’Or, parc éoliens de La Bretelle et parc éolien Echalot, 46 mégawatts-crête.
  • Yonne, parc de L’Auxerrois et parc de Ste Colombe, 47,4 mégawatts-crête.

PROJET DE THORY

Ce parc éolien, dont les autorisations ont été reçues récemment, intégrera le projet R&D HyCaunais, une solution de stockage pour Énergies renouvelables (EnR) : un démonstrateur de « Power to gas » doit permet de transformer l’énergie du parc éolien en hydrogène (par électrolyse) et de produire du méthane en récupérant le CO2 émis par méthanisation sur le centre d’enfouissement de Saint-Florentin, près d’Auxerre. Ce méthane pourra être ensuite injecté sur le réseau gazier existant en fonction des besoins.

Commentaires