PassCare concrétise ses ambitions et voit grand

Avec 11 salariés, PassCare ne veut plus être considérée comme une start-up.

L’entreprise rémoise prépare une nouvelle levée de fonds pour diffuser son passeport numérique santé dans les assurances, les entreprises et même des Etats. Avec 20 000 euros de chiffre d’affaires en 2018, le PassCare n’en est encore qu’à ses débuts, mais la société rémoise compte bien accélérer dans le déploiement de son passeport numérique regroupant les données médicales qui permet au patient de « prendre le contrôle » de ses données (profil d’urgence, vaccins, parcours de soins, mesures, allergies, ordonnances, antécédents, examens...). « Depuis fin 2018, nous avons quitté l’espace start-up du Village by CA (Bezannes) pour y occuper des bureaux de 250 m2. Nous ne sommes plus une start-up mais une jeune entreprise », revendique son pdg, Adnan El Bakri. Il appuie ses dires sur les tests réalisés auprès de 3 000 assurés rémois du groupe Helium, un partenaire historique qui prévoit de déployer quelque 200 000